Les infractions pénales les plus graves et donc les plus lourdement sanctionnées par la loi sont les crimes. Il peut exister différents types de crimes, mais les sanctions sont toujours importantes dans tous les cas.

Crime, une infraction qui n’est pas comme les autres

Dans la plupart des pays comme en France, la loi décrit trois niveaux d’infractions pénales suivant leur gravité : la contravention, le délit et le crime. Le crime étant l’infraction pénale la plus grave. Les crimes sont traités par les cours d’assises, composées d’un jury de citoyens et de juges professionnels. Dans certains cas, il arrive qu’un délit puisse être requalifié en crime du fait de circonstances aggravantes. Le vol est par exemple classé comme un délit, mais il devient un crime lorsque l’acteur fait usage d’une arme. Nombreux sont encore les cas de délit qui peuvent être graves et se transforment en crime et se jugent comme un crime.

Les crimes et leurs classements

De manière générale, selon l’atteinte qu’ils représentent, les crimes sont séparés en plusieurs catégories :

  • Les crimes contre l’autorité publique (l’État) : espionnage, trahison, complot faux-monnayage et autres.
  • Les crimes contre des personnes physiques : viol, meurtre, torture, génocide et autres.
  • Les crimes contre des biens : escroquerie, vol avec violences graves et autres.

Le meurtre et l’assassinat constituent les crimes qui suscitent le plus d’interrogations et d’études juridiques, sociales et surtout psychologiques et ce qu’il s’agit d’un l’homicide, avec ou sans préméditation. L’action d’ôter la vie à autrui est à caractère grave, irréversible et dramatique. La raison pour laquelle de tels crimes sont commis pousse donc à se demander pourquoi et comment certaines personnes parviennent à réaliser ces actes. C’est pourquoi, il est indispensable de mener toutes ces études.

Les sanctions encourues en cas de crime

Généralement, la sanction d’un crime se caractérise par des peines allant de 15 ans d’emprisonnement à la prison à perpétuité. Lourdement sanctionnées, deux principales sanctions sont encourues en cas de crimes :

  • La peine de prison.
  • L’amende.

Dans le cas d’un crime très grave, il est possible que la peine d’emprisonnement soit assortie avec une éventuelle période de sûreté pour les crimes les plus graves. Cette période désigne la période pendant laquelle le condamné ne peut bénéficier d’aucun aménagement de peine. Si la peine d’emprisonnement est accompagnée d’une amende, son montant minimum peut atteindre les 3 750 euros. À ces deux principales sanctions pénales peuvent encore s’ajouter des peines complémentaires ou des contraintes diverses : interdictions, confiscations et bien d’autres encore.

Si les crimes portent sur des mineurs, les sanctions peuvent très bien s’aggraver, mais tout dépend de chaque cas et de sa gravité.